Articles Populaires

Choix De L'Éditeur - 2019

Comment flirter avec un valencien

Si vous êtes tombé amoureux d’un valencien (ou valencien), je dois vous dire deux choses. Le premier: les courbes viennent - un valencien n'est pas exactement un notaire suisse. La seconde: patience, patience parce qu’il n’ya pas de thérapeute au monde pour tant de tarambana. Cependant; Si vous voulez toujours essayer, voici une poignée d'indices pour vaincre votre prince du Levant.

Patience, patience et patience © Alamy

1. Un peu de traca

Le valencien va être trahi, c'est le vrai (et seul) commandement que vous ne devriez jamais oublier. A tout moment et dans n'importe quel scénario ou situation -petarlo toujours. Donc, en cas de doute ou de dépenser trois villages: tous dans.

2. "Ne me grattez pas, ma tante"

Cloud, totem de l'insubstantiel. Cloud, là où ils le voient (comme un indésirable et un meliflua pija, je sais) représente aussi peu l'idiosyncrasie de Cap i Casal (Valence, c'est-à-dire). Le valencien à pied (et nous sommes tous un peu à pied) n'aime pas trop que sa vie se complique encore moins la "A quoi tu penses?" Cela ne peut que conduire à une autre question pire. Rien de cela. Bravas, terracita, verre de vin; Ces plaisirs simples.

3. Tout est plus facile face à la mer

Le valencien sent que ça sent un peu le salpêtre et que ça devient déjà stupide. Qu'allons-nous faire? Ce doit être un héritage de flibustier si palpable dans les Poblats Martítims (Cabanyal ou Malvarrosa). Alors vous savez, en cas de doute, emmenez-nous à la mer!

4. Nous brûlons des choses

Les Valenciens se réunissent une fois par an pour brûler des objets. Des objets géants (monuments de papier, de carton, de bois et de liège) d’une hauteur allant jusqu’à 35 mètres qui nous coûtent des millions d’euros chaque année. Et on les brûle. Sais-tu pourquoi? Parce que nous pouvons

Nous brûlons des choses © iStock

5. Fast & Furious & Jarana

Si un valencien vous incline alors ne venez pas avec si "ce qui accable" et si. Allez en supposant maintenant: nous aimons le bruit, nous aimons le jarana et nous aimons la poudre à canon. Valence n'est pas Copenhague; ni putain la faute qu'il fait.

6. Le latin est là

Tu vois le valencien est le bug le plus hétérodoxe et cyclothymique de la planète. Le matin, vous pourrez prendre votre petit-déjeuner en lisant Cioran dans une cafétéria branchée, regarder un film de Kieślowski l'après-midi à «La Filmo» et danser le soir comme s'il n'y avait pas de lendemain The Taxi d'Osmani García et Pitbull. Nous pouvons l'électrolatino. Le plus nul: mieux c'est.

7. Nous ne faisons pas de prisonniers

La nuit valencienne est plus dangereuse qu'un Gremlin humide. Ici, nous n'allons pas avec tant de bêtises et à la deuxième coupe de plus (enfin, et dans la première aussi), nous avançons de positions au tableau de la conquête sans rétrécissement ni honte. Les hommes et les femmes le font également et cela a toujours été le cas depuis que j'ai raison (ays, ceux réservés par Arabesco ...).

8. Torrons

Proverbe qui définit bien l'idiosyncrasie valencienne avec laquelle (plus d'un) a un problème d'acceptation. C'est normal. Et c’est que le valencien aime les pâtes, aime les avoir, aime briller (bling bling) et aime surtout énerver le voisin. Nous aimons le lereles, poker et perdre des paris quoi de neuf? Donc, si vous devez vaincre un valencien: Montre moi les pâtes!

9. Le valencien au lit

Chiquitan chiquititan so so

Ce pain de pain que de pain qui tepe tepe

Pain pain pain pain

Tout est plus facile face à la mer © Cristóbal Prado

10. La Vierge de la Visanteta

La Visanteta est comme notre Carmen seulement (aha) un peu plus lâche. Dans l'œuvre originale (de Bernat i Baldoví, la première oeuvre originale du théâtre valencien du 19ème siècle) El Tio Collons est condamné "A quoi s'ho faça pel cul / u qui a un bon pardal" parce qu'il avait auparavant sodomisé sa sainte femme. C’est ainsi que l’on passe le folklore valencien traditionnel, nens.

11. Tetes non merci

C'est vrai (et quiconque vous dit non: des mensonges) que Chaque valencien, même moderne, cache une tête au fond de son être. De la même manière que tout Madrid garde un morceau de souteneur; et il en est ainsi et rien ne se passe réellement - mais il n’est pas nécessaire de vous le rappeler au jour le jour également.

12. Jeter plus qu'une figa pelle que le maroma d'un navire

Traduction gratuite et valencienne de (beaucoup plus ennuyeux) "Ils jettent plus de deux mésanges que de deux chariots". Et c’est que pour atteindre le cœur du valencien, il n’est pas nécessaire de marcher avec autant de détours ni autant de monserga - nous aimons appeler les choses par leur nom.

13. Memento Mori toujours.

Un concept merveilleux pour lequel Valence a inventé un nom: Meninfotisme. ¿Meninfotisme? Aha, plus ou moins, cela peut être traduit par "nous transpirons tous très fort et très fort" et à la fin ce n’est rien de plus que notre libre interprétation du hédonisme plus libre, enfantin et insouciant.

14. Bien manger (et bien boire) est sacré, sacré!

Valence est la terre du meilleur plat de l'histoire de l'humanité (oui) La paella. Mais c'est beaucoup, beaucoup plus que cela: et c'est que chaque habitant de la capitale de la Túria (ici ou pas, parce que si c'est ici c'est déjà un peu ici) est un gourmet sans mesure; bref, si vous voulez conquérir un valencien (aussi), vous devez le faire par le ventre et il n’ya pas de meilleur moment en ville que celui-ci: le métissage de Ruzafa, le riz dans El Saler, les petits déjeuners à Patacona ou les cafés de l'après-midi dans le Marché du côlon. Tu dois manger à Valence ...

15. Wanderlust in lterreta

Le valencien ne s'arrête jamais immobile. Il n’ya aucun moyen (passion du voyage: désir incontrôlable de parcourir le monde, vous voulez voyager fou) et je ne parle pas seulement des centaines de kilomètres que vous parcourrez à Fallas ou à la gare du Nord pour déborder à jamais; non Nou pour toujours parce que Valence est la terre des faiseurs: des architectes, chefs, musiciens, acteurs, journalistes, menuisiers, potiers et cordonniers. Ce n’est pas simplement que nous aimons bouger (cela aussi), c’est que nous voulons essayer n’importe quel plan (projet, entreprise ou folie) pour tomber et se lever. Encore et encore. Si peu de moyens plus simples de nous conquérir qu’un sac à dos, un sandwich et un billet de train -Là vous avez un indice.

16. Le parcours

Le chakacarrillo de la Route du Bakalao a cessé d’avoir sa grâce dans les années 90, alors que Bruce Willis avait les cheveux en poil et que Big Mountain 'Oh bébé, j'aime ta façon'. Temazo.

TOUT. Paella en feu. Tout en feu.


17. Facile

Le bonheur du valencien est une chose facile, aussi facile que le mécanisme d'un botijo (et je le dis avec la plus grande fierté et la plus grande satisfaction enregistrées dans le procès-verbal). Nous aimons boire, nous aimons manger, nous aimons vivre et nous aimons flirter. Quoi d'autre avez-vous besoin de savoir?

Vidéo: 12 J33 REIMS VALENCIENNES : Frappe Angoua (Novembre 2019).

Laissez Vos Commentaires