Articles Populaires

Choix De L'Éditeur - 2019

Tintin cherche le professeur Tornasol en Suisse

On ne peut pas dire que le musée du lac Léman, à Nyon, prenne les pieds dans l'eau. Se promener dans ses salles est, comme on pouvait s'y attendre, apprendre de son histoire, de sa nature, de sa flore et de sa faune et de la vie des pêcheurs depuis des siècles. Vous pouvez également parcourir la longue liste d'objets trouvés sous ses eaux. La surprise survient lorsque nous entrons dans la partie de l'univers sous-marin et à partir de là, tirant le fil, nous plongeons (et valons la redondance) dans des endroits qui n'étaient pas prévus dans la feuille de route initiale.

C’est là que nous rencontrons le esquisses d'un bathyscaphe, appareil de nom aussi étrange qu’il paraît, dont la mission était de plonger dans de grandes profondeurs, de résister à de fortes pressions, de servir de "espionner" des missions militaires ou scientifiques. Le père de la créature était Auguste Piccard, qui a réussi à le faire descendre à plus de 10 000 mètres dans les eaux de l'archipel du Cap-Vert dans les années 50. Auparavant, il avait déjà réalisé plusieurs exploits épiques, notamment Stratosphere avec la douce compagnie de sa femme, avec laquelle, entre invention et, éclairerait une saga prolifique de scientifiques et explorateurs suisses: son fils, Jacques, et son petit-fils, Bertrand, qui fut le premier à Parcourez le monde entier dans un aérostat sans escale.

Avec tout et avec cela, il est très possible que, tout d'abord, le nom de famille de Piccard ne soit ni froid ni chaud pour la plupart des lecteurs; mais juste en voyant une photo de lui, beaucoup de ceux qui ont grandi dévorant les livres de Tintin seront surpris par un visage qui leur sera très familier. Son portrait de robot est comme suit: visage allongé, chauve brillant avec une crinière sauvage sur les côtés et des lunettes rondes. Nous l'avons. Ajoutez simplement un chapeau melon, un imperméable vert et son parapluie indissociable pour avoir l'image vivante du professeur Tornasol.. Ce n'est pas une question de hasard. Hergé a été inspiré par son génie et figure pour la création du protagoniste de L'affaire Tronasol, quelque chose qui, comme on peut le supposer, a été tiré du berceau de son petit-fils (oui, Bertrand lui-même), un vrai fan de la bande dessinée en général, et le crayon belge en particulier.

Mais les liens de ce beau village d'origine romaine sur le lac, entre Genève et Lausanne, et cet album, ne s'arrêtent pas là. Ni les motifs de pèlerinage de ses fans. En fait, selon l'artiste lui-même, pour sa préparation, c'était la première fois qu'il voyageait et prenait des photographies avec lesquelles documenter ses vignettes. Bande dessinée à la main, les tintinophiles peuvent suivre les traces du capitaine Hadock et de Tintin dans leur aventure de recherche du professeur Tornasol. dans plusieurs endroits qui ont à peine changé depuis 1956, année de sa création, et qui vont de Genève à Cervens, sur la côte française du lac Léman. Les protagonistes se rendent à l’aéroport Cointrin de Genève (en passant, avec Swiss) en suivant la trace d’un paquet de cigarettes qui les conduit à l’hôtel Cornavin, puis de là, informés par le concierge, se dirigent vers Nyon, où le professeur a Le professeur Topolino, expert en échographie, rencontre son collègue, qui habite sur le 57 bis de la route de Saint-Cergue. Ce n'est que le début de l'histoire.

Sur la route de Genève, après une poursuite en voiture par les méchants, Tintin, Hadock et Milou tombent dans le lac Léman et "Une heure et demie plus tard ..." apparaissent ensemble. au panneau d'entrée de la ville de Nyon: le premier lieu reconnaissable. D'autres instantanés familiers apparaîtront également sur les pages suivantes, tels que le Quai des Alpes, sur les rives du lac, entouré d'arbres et de somptueux bancs de verdure, ou la Fontaine du Mai Jacques, rue de Rive.

Bien que son intérieur ne puisse pas être visité, La maison du professeur Topolino est préservée, sur la route de St. Cergue (mais en 113, pas en 57 bis), un bâtiment exact qui est représenté dans la vignette, où Topolino est battu, bâillonné et confiné dans sa cave par un supplanter de Tornasol. C'est également à cet endroit qu'une explosion survient dans les airs et fait que les pompiers viennent immédiatement à leur secours. La jeep Willys rouge de 1953, dessinée par Hergé comme véhicule public, peut être visitée sur demande au service d'incendie (Champ Colin, 4), où les plaques de cet épisode sont également conservées.

L'office de tourisme de Nyon organise des itinéraires thématiques, qui peuvent être complétés par d’autres scénarios de la région qui ont servi d’inspiration sont ces vignettes, Station Cornavin à Genève Il s’agissait en fait de la gare de Lausanne et de l’ambassade Bordurie située dans la ville de Rolle, au bord du lac, à 15 kilomètres de Nyon, et qui n’est autre que l’école d’hôtellerie de Genève.

L'Office de Tourisme de Nyon propose des visites thématiques sur Tintin © Nyon Région Tourisme

Vidéo: Les Dés Sont Jetés : Tintin ! Qui a enlevé le Professeur Tournesol ? (Décembre 2019).

Laissez Vos Commentaires